[Linux-bruxelles] [Troll] Le paradoxe du libre.

Gildas Cotomale gildas.cotomale at gmail.com
Sam 5 Déc 10:51:48 CET 2009


[désolé les autres ; le vendredi est passé, mais poursuivons la
discussion moins trollesquement et avec l'humour qui sied au week-end
:)]

>> du libre comme une vulgaire marque.
>
> « Moi qui croyait que Logiciel Libre était la marque du Gratuit ! je

et oui, l'éternelle confusion entre freeware/gratuiciel et
openware/libreciel (il me plait bien ce néologisme pour insister sur
l'aspect ouvert... comme les autres barbus qui crient bien fort de ne
pas confondre free/gratuit et free/libre, le code de ce dernier étant
open/ouvert de surcroit...)
quand je suis amené à parler des LL (cours, conf), je fais le
parallèle avec avec la cuisine (où le code source est alors
l'équivalent de la recette) ; et les gens semblent comprendre que
libre est d'abord ouvert (la recette du pain au raisin ou de la tarte
à la pomme est disponible, pas celle du coca...) mais pas forcément
gratuit (RedHat ou Mandriva serait comparable à une boulangerie) et
peut l'être (si on excepte l'investissement en ingrédients..) et il
est aussi possible de faire appel à des compétences externe qu'on n'a
pas (le boulanger ou autre serait alors le développeur libriste)... :)
et les deux se côtoient sans que...

> serais embrigadé par de foutus utopistes à-la-con, empêcheur de

et oui, le monde est plein d'utopistes et d'idéalistes qui refusent de
rentrer dans les rangs de ce « monde meilleur » plus réaliste qu'on
leur impose..

> consommer en rond  !?. Waha ! ... Où est la sortie ? vite ! »

~>[]




Plus d'informations sur la liste de diffusion Linux-bruxelles